Le monde de Demain

Crédit image : Ateshkia (2014)

Décroissance, effondrement, fin de notre civilisation, low tech, il est temps de bien tous se calmer, de prendre une bonne grosse respiration et de se remettre un peu en questions. Ce qui nous attends ? Tout simplement le changement de l’opulence vers la rareté, d’une folie destructrice vers une sobriété plus saine. Un peu plus de normalité et de bon-sens ne nous ferait pas de mal, c’est clair… Tiens, j’ai entendu du dire que « 95% des agriculteurs de demain ne savent pas aujourd’hui qu’ils le seront un jour. » J’aime bien l’idée. Et il nous en faudra beaucoup, beaucoup…

Le changement viendra qu’on le veuille ou non. Prenons peut être un peu d’avance. Recentrons nous sur l’essentiel. l’autonomie énergétique est une des voies, l’auto-suffisance alimentaire, l’éducation des Sciences et artisanats. Regardons à la lueur de l’éthique les activités humaines, éliminons le mauvais grain. Il serait temps de réagir… Toutes les activités humaines ne sont pas bonnes, ni vertueuses. Dans un monde on l’on connaît maintenant bien nos limites, est-il sain d’en vouloir toujours plus ? Ce n’est pas pour « jouer à la peur » que je dis cela, mais juste car çela ne peut plus durer. Ou pas bien longtemps. Pas sans détruire tout ce qui reste à détruire.

J’ai passé 20 ans à m’apercevoir qu’il y avait un problème, ça m’a pris 20 ans à ouvrir les yeux, où bien en 20 ans le problème c’est généralisé comme le ferait un cancer, une tumeur.. du GSM à la 5G, de l’iPhone#1 à l’iPhone Xs (r), tous les ans, une nouvelle version, tous les ans du bruit, tous les ans du vent. Nous faisons tout le contraire de ce que nous devrions, on porte de la fourrure, on élève les Animaux tel des nazis avec leurs camps, tout ça au nom du « droit à manger de viande », la mer est morte au nom de notre « droit à manger du Poisson » et de notre foutu « droit à la liberté ». Et pendant ce temps là, d’un autre côté on contrôle, on presse l’Humain pour la rentabilité, on plan social, on pille, on tue, on brûle. Et on fait comme si de rien. On tourne la tête pour ne pas voir. Ni les conséquences de nos actes de tous les jours, ni plus loin que le bout de notre nez. Aux noms de valeurs dévoyées, vides de sens. Qu’on se le dise, les traces que nous laissons derrière nous ne sont que dévastation et pillage. Oh, nous ne serions que ridicules, si ne n’était si grave.

WAX TAILOR – THE LIGHT

Premier post qui n’a pas trop le moral, j’avoue. Mais il est dur de vivre dans le déni trop longtemps.

#décroissance #findumonde #écosystème #laviesurterre #plastiqueattack #shameonus